Le parcours d’Aline

Pour préparer et mettre en oeuvre sa reconversion professionnelle, Aline a choisi d’intégrer le dispositif de formation « Projet Pro » financé par la Région Occitanie et proposé par l’Afidel à Cazères-Sur-Garonne.

Aline a mit à profit ses 3 mois de formation pour explorer plusieurs pistes de reconversion, valider l’une d’entre elles, identifier un dispositif de formation qualifiante et se préparer à passer avec succès les test d’entrée.

 

Bonjour Aline, pouvez vous nous parler de votre parcours professionnel avant l’entrée en formation ?

J’ai débuté dans la vente après avoir obtenue un BEP en Vente Action Marchande. 
Je n’ai pas voulu continuer mes études. Je voulais faire comme les copains. J’ai donc fait de l’intérim dans des boutiques et grandes surfaces.

Ma grande passion depuis toujours est l’informatique. J’ai baignée dedans depuis que je suis toute petite, mon père était informaticien.

Et puis j’ai entendu parler de l’Afidel. Je me suis dit « allez Aline c’est le moment, prends ton courage à deux mains ».
J’ai donc effectuée les démarches pour rentrer en formation « Projet Pro ».
J’ai fait la connaissance de Caroline, référente formatrice Projet Pro à l’Afidel Cazères, je lui ai parlée de mon projet professionnel.

Comment avez vous connu Afidel et la formation Projet Pro ?

J’ai connu Afidel par le biais de ma sœur qui était sur le dispositif Actipro.

Pôle-Emploi m’a également parlé de la formation Projet Pro et m’a proposé de participer à une réunion d’information pour en apprendre plus sur cette formation ouverte à tous les demandeurs d’emploi.

Comment s’est passée votre formation ? 

Au début, je suis arrivée, comme à mon habitude, très observatrice. J’avais besoin de comprendre comment aller se dérouler la formation.
Je me suis peu à peu intégrée, j’ai réussi à prendre mes marques.
La formation s’est très bien passée, les formatrices étaient disponibles à tout moment.
Les intervenants ainsi que le projet collectif, module de formation qui consiste à choisir un projet en groupe et à le mettre en oeuvre en autonomie, les formatrices n’ayant que le rôle de personnes ressources ont étaient très enrichissant. L’objectif est d’apprendre à travailler en équipe, à gérer un calendrier, à identifier les étapes d’un projet et les missions de chacun, à aller à la rencontre d’acteurs extérieurs, à communiquer…. Je n’oublierais jamais le projet collectif.

J’ai effectuée mon stage chez Altsysnet, entreprise cazèrienne de support informatique et fournisseur d’accès internet, pendant 3 semaines. J’étais dans mon élément. J’apprenais tous les jours un peu plus, j’en garde un très bon souvenir.
A l’évaluation de stage j’ai eu de très bons retours.

Mon stage a confirmé mon choix et mes capacités et, en conséquence, a permis de valider mon projet professionnel.

Les formatrices nous disaient  » vous allez voir, après la formation vous allez changer ». Je n’y croyais pas et finalement elles avaient totalement raisons.

J’ai repris confiance en moi, je suis beaucoup plus à l’aise pour parler que ce soit au niveau de l’élocution ou devant un public.

Quels en ont été les points forts ?

La période de stage pour l’opportunité qu’elle donne de se confronter à la réalité du métier que l’on envisage. Il fallait poser le pour et le contre. C’est bien beau de vouloir faire un métier, si on n’en a aucune expérience, on ne peut pas savoir si c’est fait pour nous.

Un autre point fort est la reprise de confiance en soi. C’est très important.

Vous êtes maintenant en formation qualifiante, racontez-nous ?

Ma formatrice Projet Pro m’a parlé de la formation TSSR « Technicien Supérieur Système et Réseau », je me suis préparée, j’ai passée les test et j’ai été acceptée. J’en suis très fière !

Des conseils pour réussir cette formation et mettre toutes les chances de son côté ?

Je n’ai pas de conseils à donner. Je souhaiterais simplement dire aux personnes qui se questionnent avant de rentrer en formation Projet Pro que l’équipe de l’Afidel les accompagnera de A à Z pour atteindre les objectifs qu’ils se seront fixés.

l’Octobre Rose du FLE et Projet Pro

En cette fin d’Octobre 2023, le projet rose du groupe de stagiaires du FLE et du Projet Pro reçoit de nombreuses félicitations. Alliant éco-responsabilité et solidarité, les stagiaires ont activement participé à une collecte de vêtements afin de leur donner une seconde vie. Une fois récolté, le tissu découpé en bandelettes a été tressé sur un cadre pour finir en… ta-wa-shi ! Éponge dont le concept est né au Japon, le tawashi peut servir à nettoyer des surfaces, à appliquer du savon sous la douche, et est lavable donc réutilisable.

Challenge doublement remporté alors que la vente des tawashis sur le marché de Saint-Gaudens, au nom de l’opération Octobre Rose, a permis de récolter des dons qui seront crédités sur la cagnotte de la Ligue Contre le Cancer.

Visite des Jardins du Comminges à Huos

Le jeudi 11 mai, le groupe FLE de l’AFIDEL s’est réuni à l’occasion d’une visite des Jardins du Comminges à Huos. De bout en bout, la sortie était autonome et écoresponsable : départ à 9H30 de la gare de Saint-Gaudens pour Montréjeau suivi d’une petite marche de santé jusqu’aux Jardins du Comminges.

Une fois sur les lieux, Annie-Jeanne a accueilli le groupe et a animé l’atelier des plantes sauvages comestibles.
Après la cueillette, les stagiaires ont ensuite lavé et coupé les aliments et préparé 3 plats : une soupe à l’ortie, mauve et plantain, une quiche aux chénopodes, mauves et orties, puis une salade d’oxalis, pavot et bourrache. Résultat : un vrai régal !

Dans l’après midi, Ariane, l’encadrante technique des jardins, a présenté la structure : la partie des jardins et cultures mais aussi la partie du chantier d’insertion professionnelle par le maraîchage biologique.

Tout le monde est rentré à Afidel avec le train de 16H14. Bilan de cette journée : bonheur, fête des papilles et gratitude ! La découverte de nouvelles façons de manger, de travailler en groupe, de faire de nouvelles rencontres et d’enrichir son vocabulaire… c’est quand même chouette !

À la prochaine… cueillette ?

Les plants du printemps

En ce mardi 21 mars, premier jour du Printemps 2023, les stagiaires de l’AFIDEL ont retroussé leur manches et mis les mains dans la terre. Leur investissement et leur créativité ont coloré la cour. Grâce à cette équipe internationale, le plaisir des yeux est au rendez-vous, tout comme le sentiment de satisfaction. Les jours continueront de rallonger jusqu’au prochain solstice. Patience maintenant, avant voir des plants pousser des graines semées. Silence…ça pousse !

Les Nocturnales de la Réussite

L’AFIDEL a participé à la première cérémonie des lauréats organisée par la Maison de Ma Région ce vendredi 09 décembre 2022 à l’auditorium de Saint-Gaudens.

10 parcours atypiques de personnes ont été honorés lors de cette soirée  pour avoir trouvé un emploi après avoir participé à une formation financée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, dans différentes structures d’accompagnements du Comminges.

 Notre Conseiller Régional, Mr Fabrice DE COMARMOND, a remis un trophée Monsieur à Aymé GIMENEZ ancien stagiaire, pour le féliciter de son travail et de sa réussite. 

Depuis la fin de sa formation Projet Pro qu’il a effectuée à Afidel antenne de Cazères, Aymé est désormais membre de l’Académie de coiffure de Jean-Claude AUBRY à Toulouse.

Accompagné dans l’auditoire de son épouse et ses enfants, il a pu repartir avec son prix, un trophée que les classes du lycée Martin-Malvy de Cazères ont confectionné spécialement pour les lauréats mis en lumière mais aussi des produits régionaux Sud de France et un panier de légumes biologiques offert par les Jardins du Comminges de Huos.

Toute l’équipe de l’Afidel souhaite à Aymé de belles rencontres professionnelles et le félicite à nouveau pour ce beau parcours !!

 

Le FLE PRO diplômé !

Aujourd’hui, nous racontons la réussite du groupe entier de stagiaires en formation de français langue étrangère à visée professionnelle, portée par Pôle Emploi. Ayant entamé leur cursus en mars, c’est après une fastidieuse préparation, puis une période mise en situation en milieu professionnel, que le groupe s’est présenté aux examens du DELF.

Qu’es aquò ?

Le DELF est le Diplôme d’Étude en Langue Française. Il se présente du niveau débutant (A1) jusqu’au niveau avancé (C2). Alors que sa préparation se fait à l’AFIDEL, entre autres, ses épreuves ont lieu au CREPT à Toulouse. L’obtention de ce diplôme, à la validité internationale et infinie dans le temps, est un réel atout pour le CV et permet d’entrer en formation qualifiante à partir du B1.

En tous cas, c’est chose faite pour le groupe de FLE PRO, promotion mars-juin 2022 !

Et vous, quand est-ce que vous passez à l’AFIDEL ?

 

La mobilité ça se travaille !

Les stagiaires du FLE à visée professionnelle ont un examen de français (le DELF) à passer à Toulouse en fin de formation, l’occasion pour elles de travailler leur mobilité !

Lire des horaires de train, comparer les meilleurs tarifs en ligne et en gare, se repérer sur un plan de métro, demander des informations au guichet de la gare, voilà quel était le nouveau défi des stagiaires du FLE PRO. Tout ce travail de préparation s’est concrétisé par un trajet en train et en métro jusqu’au CREPT, où elles passeront leur diplôme fin mars.

Une première pour certaines d’entre elles qui n’avaient jamais pris les transports en commun. Accompagnées de leur formatrice, elles se sont déplacées en autonomie et ont relevé le défi haut la main. Une façon concrète et ludique de gagner en autonomie et en mobilité !

Journée aux Jardins du Comminges

Dans le cadre de leur formation de Français Langue Étrangère à visée professionnelle, les stagiaires d’Afidel sont allées visiter les Jardins du Comminges, à Huos.

Le matin c’est Justine, animatrice et coordinatrice à la Maison de l’Avenir qui leur a proposé un atelier cuisine. L’occasion pour toutes de découvrir et apprendre à cuisiner les légumes de saison. Céline Durand, cuisinière/formatrice, a animé cet atelier et partagé son savoir-faire dans une ambiance conviviale. Une nouvelle occasion d’échanger des pratiques et de créer du lien autour de valeur qui nous sont chères , le bien être alimentaire dans une approche de consommation locale, bio et de saison !

L’après-midi le groupe a fait le tour des jardins, de ses champs et ses serres. Guidées par Pierre, salarié des jardins et Stéphanie, conseillère formatrice, elles ont pu en apprendre d’avantage sur les pratiques de maraîchage des jardins du Comminges, et sur le fonctionnement d’un chantier d’insertion professionnel.

Pierre a partagé ses grandes connaissances en maraîchage, et plus particulièrement sur les pratiques d’exploitations bio et naturelles utilisées par les Jardins du Comminges. Les Jardins s’inscrivent dans une approche innovante et n’hésitent pas à mobiliser toutes les ressources d’ingéniosité et de créativité de ses salariés, comme pour inventer leurs propres machines agricoles par exemple !

Stéphanie a répondu aux nombreuses questions concernant la partie insertion professionnelle, accompagnement des encadrant et réalisation des projets. Elle a expliqué l’histoire des jardins, leur évolution au fil des années, a parlé des valeurs qui les animent et de leur importance sociale et solidaire.

Le projet SMILES (Supporting Migrants Integration and Life Experience Skills)

Projet européen lancé et coordonné par AFIDEL, dans le cadre du programme Erasmus+, ce projet a rassemblé depuis 2018 les partenaires de notre association, du Cercle Arctique (la Finlande centrale) aux Tropiques (les Canaries), en passant par l’Italie, la Grèce et la Roumanie. Tous les partenaires ont en commun de mener des actions Formation / Insertion, avec des migrants et avec des publics en difficulté professionnelle et en recherche d’emploi.

Pendant ces 3 ans les partenaires se sont rencontrés dans les différentes villes du projet, observant les pratiques et les méthodes mises en place pour répondre aux besoins d’insertion et de formation. En raison du COVID les rencontres internationales ont malheureusement été interrompues pendant 18 mois (soit la moitié de la durée du projet), et des réunions ont été reportées plusieurs fois, et même une annulée – en Roumanie.

Nous avons pu cependant rassembler dans un « Manuel des bonnes pratiques » (Hand Book of best practices) les expériences les plus enrichissantes ou innovatrices que nous avons pu observer chez chacun des partenaires.

 

Vous trouverez sur ce site la version française du Manuel ; si vous êtes intéressé à le lire dans une des autres langues du projet ou en anglais, allez sur le site https://smiles-project.eu/index.php/our-publication/