Merci Jean-Luc !

Lundi 17 mai, Jean-Luc Fittante nous a quitté soudainement.

Jean-Luc a commencé à travailler à l’Afidel en avril 2007 en tant que conseiller et formateur. Il souhaitait alors mettre ses compétences relationnelles au service de l’accompagnement de personnes en recherche d’emploi. Au fil des années il est intervenu à la fois sur des actions collectives et sur des accompagnements individuels.

Son intérêt pour l’informatique l’a amené à intervenir de plus en plus sur la préparation et la maintenance des ordinateurs et des réseaux, d’abord pour l’Afidel, puis pour les Jardins du Comminges, les Jardins du Volvestre, les Jardins du Girou, les Jardins du Ricotier, Gestes, la MJC et la Maison de l’Avenir Comminges-Pyrénées pour laquelle il animait les fameux ateliers Brico-Ordi (photo) et dont il était administrateur.
Il avait depuis quelques années développé en parallèle de son emploi une activité de formation et de maintenance en informatique en s’appuyant sur la coopérative d’activités et d’emplois de BGE.

Par toutes ces missions, Jean Luc était un trait d’union entre les équipes de nos associations et coopératives. Il avait ce sens de l’intérêt général et essayait toujours de trouver des solutions avec bonne humeur, délicatesse et bienveillance.

Et puis Jean-Luc avait aussi cet humour malicieux parsemant nos journées de rires partagés, de clins d’œil décalés. Il adorait nous attirer dans ses facéties, nous piéger dans ses canulars longuement préparés pour notre plus grand plaisir. Cet humour lui permettait et nous permettait souvent d’ensoleiller les journées de travail.Nous n’oublierons jamais cet homme si bon et si humain.

L’ensemble des équipes présente à Françoise, son épouse et à leurs enfants leur soutien chaleureux.

A la source !

 

Le 15 septembre, l’équipe des agents d’entretien des bords de rivière du Syndicat Mixte Garonne amont sont allés visiter la Maison des Sources de Mauléon-Barousse.

Cette visite a été appréciée notamment par Pascale :  « des explications claires et faciles d’accès.J’ai bien aimé la collection d’objets liés aux métiers anciens « .

Quant à Gaël, il a préféré la reconstitution de la grotte : « on voit bien l’évolution de l’Homme « .

La visite s’est clôturée par une petite excursion à la grotte de la Saoule.

La rentrée du FLE à visée pro

Une nouvelle session de FLE à visée professionnelle vient de débuter à Afidel.

Cette session, se compose de 7 stagiaires qui travailleront à la réalisation de leur projet professionnel.

Pour les trois prochains mois ces stagiaires amélioreront leur compétences en français à l’oral et à l’écrit et apprendront les codes et démarches de recherche d’emploi pour intégrer plus facilement le marché du travail.

Tous les jours, à travers des séances de formation dynamiques et innovantes, elles apprendront à valoriser leurs compétences, identifier leurs freins et les surpasser, stimulées dans leur parcours par la dynamique du groupe dans un esprit de solidarité et d’entraide.

Elles auront aussi l’opportunité de faire un stage en entreprise pour consolider leur projet, gagner en expérience et mettre en pratique les acquis vus en formation.

Témoignages :

« Nadia : Je voudrais être esthéticienne, c’est un métier que je connais déjà mais je n’ai jamais travaillé en France. Je pense que la formation va m’aider à mieux comprendre les clients et avoir plus confiance en moi»

« Pitchanan : J’aimerais travailler au contact des plantes comme fleuriste ou dans une pépinière. Je n’ai pas d’expérience dans ces métiers, il faut que je comprenne mieux le français, surtout le vocabulaire, avant de pouvoir travailler. »

« Samira : J’ai travaillé dans le social pendant des années en Algérie, puis je me suis arrêtée pour élever mes enfants. Maintenant mes enfants ont grandi et je peux penser à mes projets professionnels. J’aimerais retravailler dans le social, ici, en France mais je suis un peu perdue ça fait longtemps que je n’ai pas travaillé.»

 

Qualiopi, c’est parti !

Le lundi 31 août dernier l’Afidel a été auditée par le cabinet Certup Maieutika sur sa conformité au référentiel national qualité des organismes de formation professionnel Qualiopi.

Ce référentiel consiste en une liste de 7 critères associés à 32 indicateurs mesurables que chaque organisme de formation devra obligatoirement respecter à compter du 1er janvier 2022.

Aucun point de non conformité (mineur ou majeur) n’a été relevé durant l’Audit par les deux consultants mais deux points d’amélioration ont été soulignés portant sur la préparation des périodes en entreprise pour les personnes participant à des formations incluant des périodes de stage en entreprise. A l’inverse, nos pratiques ont à 8 reprises été mentionnées comme dépassant les exigences du référentiel notamment sur la précision des informations contractuelles, la validation des pré-requis, l’accompagnement individuel, l’accueil de personnes en situation de handicap, le système d’amélioration continu mis en place et le développement des compétences internes.

La commission nationale, devrait selon toute vraisemblance et en suivant les recommandations positives du cabinet d’audit délivrer fin septembre le label Qualiopi à l’Afidel.

A noter que l’Afidel intègre dans toutes ses actions (et non seulement les actions de formation) la même démarche qualité.

Bilan positif pour Marie, stagiaire de la formation Projet Pro

Quel était votre objectif à l’entrée de la formation ?

Trouver un projet professionnel qui prenne en compte ma situation actuelle, découvrir des postes auxquels je n’aurais peut-être pas penser pour ma reconversion.

Quelles ont été vos premières démarches ou actions ?

Passer des tests de positionnement pour connaître les emplois qui pouvaient correspondre à ma personnalité et à mes compétences.
Faire des enquêtes métier auprès de professionnels et m’informer sur les formations qualifiantes auprès de différents organismes.

Dans quel domaine s’est déroulé votre premier stage ?

Dans les ressources humaines à l’agence intérim « Au Boulot » à Cazères (31220)

Et pourquoi ce choix ?

Parce que je voulais m’auto évaluer dans le domaine que j’avais choisi préalablement et connaître l’opinion des professionnels sur mes capacités à exercer ce nouveau métier.

Quelle a été l’issue de ce 1er stage ?

Très positif, j’ai été formidablement intégré au sein de l’entreprise. J’ai pu valider mon projet en me rendant compte que j’étais à même de répondre aux exigences de ce poste.

J’ai également reçu les encouragements de ma tutrice de stage ainsi que de la responsable de l’agence à poursuivre dans cette voie.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui démarre une formation PROJET PRO ?

De ne pas sous estimer ses capacités à s’adapter à de nouvelles situations et de bien communiquer avec les conseillers de la formation ainsi qu’avec les professionnels pour pouvoir bien cerner un projet cohérent et motivant.